Conférence en Aspe: PROTECTION DU DESMAN par M. CAMVIEL du PNP

La conférence sur cet animal, a suscité un vif intérêt. En effet , cet animal  de notre vallée est pratiquement un inconnu ... et pratiquement personne ne l'a vu !!  C'est surtout un animal nocturne, vivant en grande partie dans l'eau, repéré plus par les traces qu'il laisse que par la vision directe.

Il est de la famille des taupes et la surprise a été grande, lors de la vision d'un petit film de voir avec quelle aisance et vivacité il se déplace dans l'eau.. en longues apnées

Pour connaître un peu plus ce petit animal, voici la présentation qu'en fait le Parc national sur son site


Le DESMAN , (texte issu du site du PN Pyrenees)

Mammifère
Poids : environ 50-60 g (maxi 60 g).

Silhouette : trapue, corps rebondi. Munie d'une trompe et de pattes palmées. Agitation permanente. Grands pieds bordés de poils raides. Les pattes avant sont très réduites alors que les postérieurs sont très développés. Griffes très pointues qui s'accrochent aux rochers glissants. Longue queue légèrement aplatie latéralement à l'extrémité. Petits yeux. Pelage épais, hydrofuge et doux. Mue inconnue.

Couleur : gris-brun foncé dessus et blanc argenté dessous.

Spécificités :
Grâce à l’organe de Jacobson, situé à l’entrée de ses fosses nasales, il analyse les odeurs diffuses dans l’eau.

Crottes : petites, droites ou en tortillons, noires et luisantes quand elles sont récentes, déposées sur les rochers et bouts de bois émergeant de l'eau. Odeur forte, musquée quand elles sont fraîches.

Habitat

Vit dans les torrents et lacs y compris d’altitude, dans des cavités naturelles qu'il ne creuse pas lui-même,  le long des berges.
Il a été observé en vallée d’Ossau et au Néovielle jusqu’à 2 200 m d'altitude.

Comportement

Très discret. Il est surtout actif la nuit, ce qui rend son observation très difficile.

Régime alimentaire

Il capture sa nourriture au fond de l’eau. Il fouille parmi les graviers et les débris végétaux. Le desman se nourrit presque exclusivement d’invertébrés aquatiques. Il se déplace sous l’eau en soulevant les cailloux et fouillant le sable à la recherche d’insectes. La durée de ses plongées est en moyenne de 30 secondes.

Reproduction

Longue saison de reproduction. Accouplements de janvier à mai. Plusieurs portées par an.

Préservation

Espèce fragile en raison de son adaptation étroite à un milieu aquatique de qualité.
Sa présence dépend beaucoup du débit des rivières, des gaves pyrénéens et de la pureté de l’eau. Il a besoin d’un bassin d'eau. Sa répartition a souffert ces dernières années de la construction des barrages et de l’aménagement des bords de cours d’eau et rivières. Les variations de débit ne les gènent pas tant qu'il n'y a pas d'apport de limons ou de gravier modifiant de façon trop conséquente les débits.


 PROTECTION DE DESMAN (texte pris sur internet)

Le Desman des Pyrénées, cet animal endémique du quart nord-ouest de la péninsule Ibérique et du massif des Pyrénées est un petit mammifère semi-aquatique insectivore qui mesure à peine 30 cm dont plus de la moitié pour la queue...

Il vit dans les cours d'eau de bonne qualité jusqu'à 2700 mètres d'altitude. Essentiellement nocturne, discret, il se laisse très peu souvent apercevoir. Si bien que de nombreux éléments de sa biologie et de son écologie sont encore méconnus ! Ce petit animal est pourtant menacé et le devenir de ses populations est incertain. C'est pourquoi, depuis 2010, un plan national d'actions est mise en oeuvre à l'échelle du massif


Adhérez !

cliquez ci dessus pour qu'il s'affiche

Nos partenaires

Merci de vos visites