LES OISEAUX DE LA VALLEE par M. BOUROVALI- ZADE

 

 

 Oiseaux vallée d’Aspe :

 

Jérémy Bauwin, garde-moniteur au Parc national des Pyrénées, Stéphane Bourovali-Zade et Geneviève Laulhé, du Groupe ornithologique des Pyrénées et de l’Adour (Gopa) ont animé la conférence, en s’appuyant sur un diaporama photos et sur des chants d’une quarantaine d’espèces, ainsi que sur des anecdotes vécues, et quelques jeux.

 

187 espèces contactées en vallée dont 110 nicheuses, les autres étant des migrateurs réguliers ou accidentels

 

Nous avons évoqué quelques espèces représentatives des différents milieux valléens : milieux montagnards (Gypaète barbu …), milieux forestiers (pics, Grand Tétras …), milieux aquatiques (Cincle plongeur …), le Vallon (Milans, passereaux …)

 

Cette évocation des milieux et des oiseaux qu’on y rencontre le plus souvent, ne doit pas nous faire oublier que les oiseaux sont mobiles. Certains sont très spécialisés et rarement observés en dehors de leurs milieux de prédilection, d’autres sont des généralistes et  peuvent fréquenter des biotopes très différents (Merle noir présent en ville, en forêt, nichant également en montagne jusqu’à 1800 m d’altitude)

 

D’autres peuvent fréquenter plusieurs milieux durant l’année, qu’ils soient migrateurs au long cours ou qu’ils se déplacent sur de courtes distances en fonction des aléas climatiques et de l’accès à la nourriture. Migration altudinale (Craves et Chocards), migration estivale (Vautour percnoptère, Hirondelles et Martinets ...), ou de passage (Grues, Huppes …)

 

On a beaucoup parlé cette année de la baisse des effectifs d’oiseaux communs. Ce constat a été rendu possible notamment grâce au programme STOC depuis 1989. Une période suffisamment longue pour pouvoir détecter des tendances.

Ce programme s’articule autour de deux systèmes:

: sur la capture et le baguage

: sur un réseau de bénévoles qui comptent les oiseaux contactés sur le même trajet.

L’hiver, l’absence de feuillage et le nombre d’espèces limité, est une saison favorable pour s’initier à l’observation et se familiariser avec les chants. Installer une mangeoire est une façon ludique de s’initier à l’ornithologie N’hésitez pas à consigner et communiquer vos observations.

L’ornithologie est une science participative

 

Les logos des deux organismes qui vont intervenir lors de la conférence:

Adhérez !

cliquez ci dessus pour qu'il s'affiche

Nos partenaires

Merci de vos visites