HISTOIRE DE L'ESPACE EN EUROPE, par Bernard VIVIER

 

L'histoire de la conquête de l'espace par l'EUROPE

Cette histoire de l'Espace en Europe commence dès les années 30

En 1932, c'est un jeune ingénieur, Werner VON BRAUN , passionné de fusées, qui travaille sur la propulsion de fusées

Très vite, l'armée allemande s’intéresse a ces études et en fait un dossier militaire. En 1934, deux fusées A2 montent à 2000 m

De 1934 à 1945, Von Braun établit les fondamentaux de la propulsion à liquides. Fin 1942 la fusée A4 monte à 85 km et parcourt 192 km.

Dès 1943 l'armée allemande préparera les fusées V2 à DORA.

Pendant cette même période, dès 1931, en France des études étaient menées. M Barré en avait la responsabilité. Après des essais en 1941 au Larzac, les essais ont été transférés en Algérie. Cette période a permis de mettre au point la propulsion à oxygène liquide,

Dès 1945, la France devient précurseur en Europe. Elle constitue une équipe comprenant des ingénieurs allemands. A partir de 1950 et jusqu'en 65, des lancements des fusées Véronique sont réalisés au Sahara. Plus tard, Kourou deviendra centre de lancements en 1975

Ces projets connaissent une accélération majeure a partir de 1959, à partir du moment ou le Général de Gaulle décide de doter la France de l'arme nucléaire, et qu'il fallait l'accompagner de tout les moyens d'action nécessaires avions, fusées, marine. Cette décision obligea à tester tous les composants techniques de fusées. La SEREB en fut le maître d’?uvre et toutes l'industrie nationale est mobilisée . En 1962, est commandée la réalisation de la fusée Diamant. Elle sera lancée le 26 novembre 65 et elle aura 46 succès pour 54 tirs !!

Plus tard, , la filière Ariane, à largement bénéficié des développements réalisés par la France

En 1962, est signé la convention EUROPA, qui reconnaît la nécessité d'avoir un gros lanceur, mais qui ressemble plus à un accord politique qu'un projet opérationnel. Cet assemblage hétéroclite aboutit à l'échec de la fusée EUROPA 1

Ainsi, après les échecs successifs des lanceurs EUROPA, les Européens prennent une toute autre voie. Il était nécessaire d'avoir un lanceur propre à l'Europe pour ne pas dépendre des lanceurs américains et des limites qu'ils imposaient.

Est alors lancé le projet Ariane, avec un nombre restreint de pays partenaires et surtout une direction industrielle

Ariane est un projet gagnant. Il a en plus bénéficié d'un contexte favorable, les USA ayant quelque peu délaissé ce type de lanceur au profit des recherches destinées a se poser sur la lune

Aujourd'hui Ariane est un leader mondial, avec un chiffre d'affaires de 1, 5 milliard d'euros, avec 12 pays contributeurs et environ 15,000 emplois directs.

D'Ariane 1 à Ariane 4, en 24 ans, 182 satellites ont été lancés par la seule Ariane4

Ces lanceurs, ont, au cours des années des évolutions fortes, en raison des besoins des clients dont les poids et les dimensions de satellites étaient croissants, et qu'il fallait aussi s'adapter au fait qu'il fallait pouvoir lancer deux satellites ou plus sur un même lancer pour réduire les coûts.

La demande de lancements est très forte compte tenu de la très grande diversité des attentes : météorologie, Télécoms, Télévision, observation militaire, etc..

En ce moment, la concurrence sur ces lanceurs s'amplifie avec de nouveaux arrivants et aussi des coûts qui tirent vers le bas. Pour répondre a ceci, Ariane a mis au point Ariane 5, et prépare Ariane6, ainsi que VEGA, avec des capacités modulables selon les besoins. Il est certain que la concurrence sera dure et les évolutions en cours doivent permettre d'y faire face

 

 

 

Bernard Vivier

 

Bernard Vivier est né à Lille en 1947, où était alors affecté son père, militaire de carrière... Passionné très tôt par l'aviation, il entrera dans l'industrie aéronautique, dès la fin de ses études supérieures qu'il termine à Bordeaux. Bernard Vivier a occupé pendant plus de trente ans des postes de direction dans les groupes Aérospatiale, Aérospatiale-Matra et enfin EADS, plus particulièrement dans les domaines commerciaux et de stratégie industrielle. Désormais établi à Biarritz, il est président du groupe régional Béarn-Gascogne de l'Association Aéronautique et Astronautique de France (AAAF ), reconnue d'utilité publique. Elle a pour vocation de représenter et de promouvoir les compétences scientifiques et techniques de ses membres, personnes physiques ou morales, acteurs de l'aéronautique et de l'espace français. L'auteur a décidé de reverser les droits de cet ouvrage à l'AAAF.

 

Adhérez !

cliquez ci dessus pour qu'il s'affiche

Nos partenaires

Merci de vos visites