BARRAGES, REFORESTATION, EXPROPRIATIONS  EN ARAGON par Pierre CASTILLOU

 Titre de la conférence
“Barrages, reforestation, expropriations : les villages abandonnés du Haut-Aragon, situations et conséquences”


La conférence a débuté par la projection d'un film "Villages Fantômes", réalisé par l'Université de Toulouse et traitant de cette question

Autour de son roman « Sasé, village abandonné » Pierre Castillou nous a parlé du prix payé par le Haut-Aragon à la modernisation et à l’industrialisation de l’Espagne durant le XXe siècle. Dans cette région frontalière, l’exode rural, la construction des barrages hydroélectriques et la reforestation vidèrent 400 villages et hameaux de leurs habitants…

 Il a particulièrement évoqué la Ribera de Fiscal et son tristement fameux « barrage de papier », les conditions d’expropriations, les déchirures et les luttes engendrées dans les années 60…

On peut penser que les expropriations des terres basses avait pour objectif de disposer de terres pour les barrages. En réalité le plus dur a été les expropriations , par tous les moyens , y compris les plus sinistres, pour suivre une politique de reforestation. Ces expropriations ont été réalisées dans des conditions financières ruineuses pour les propriétaires

 Il a également  abordé les tentatives de réhabilitations de ces bourgs abandonnés à partir des années 80 ; expériences officielles, associatives, individuelles, leurs réussites et leurs échecs…. Les situations sont très différentes selon les villages:

- soit il sont propriétés d'un établissement public traitant pour l'Etat espagnol, et la  situation est très difficile

- soit les villages ont été abandonnés des habitants pour toutes causes. Dans ce cas les descendants restent propriétaires des maisons en ruine et quelques-uns en restaurent pour des résidences secondaires

Enfin, Pierre Castillou nous a raconté l’aventure humaine de Sueño verde au village de Sasé qu'il a reprise dans un livre.

Les témoignages rapportés dans le film, tout comme ceux recueillis par M. Castillou montrent combien est encore prégnant cet épisode douloureux dans la vie de ces villages et de leurs habitants 

Dans les photos qui suivent, vous allez voir dans l'ordre:
- quelques vues du conférencier, tonique et passionné
- des images de ces villages abandonnés et repris par la végétation
- quelques aperçus de l'assistance, très attentive
- et puis des images d'une des statues crées par M. Castillou, ainsi qu'un de ses livres

Adhérez !

cliquez ci dessus pour qu'il s'affiche

Nos partenaires

Merci de vos visites